HISTOIRE DE L'ECOLE

 

Avant l'école, il n'y avait..... pas d'école ! Les enfants apprenaient ce que faisaient les adultes en le mettant en pratique : fabriquer un javelot, chasser, pêcher... .  

Au temps des gaulois

Chez les Gaulois, c'étaient les druides qui enseignaient aux autres les histoires sacrées, la façon de soigner et de cultiver les plantes. L'enseignement se faisait uniquement par la parole, les élèves apprenaient par cur de longues histoires, des chants et des poésies.

 Au temps des romains

Chez les romains, les écoliers allaient à l'école, accompagnés par un esclave. La salle de classe était une sorte de boutique en plein air qui donnait sur la place publique. La classe avait lieu le matin : on y étudiait le grec et le latin. Bien parler avai t beaucoup d'importance. Les élèves apprenaient à faire de beaux discours. La discipline était sé vère : le maître tapait facilement sur les doigts avec sa férule (baguette en bois ). L'après-midi on allait se détendre aux thermes : piscine, bains...

 Au Moyen Age

Au moyen âge, l'enseignement est fait uniquement par des religieux : prêtres, abbés, moines. Les élèves vont à l'école comme ils vont à l'église, les mots qu'ils apprennent sont ceux de la messe. On commence à lire sans connaître l'alphabet, sur des textes sacrés.

  L'époque de Charlemagne

Charlemagne était très curieux de tout savoir : il crée l école du Palais dans laquelle il invite de grands professeurs. A l'enseignement des textes sacrés, il ajoute le calcul et l'astronomie.

Les écoles de paroisse sont très pauvres. Les élèves écrivent par terre avec un morceau de charbon. Les livres n'existent pas. A cette époque, beaucoup de gens ne savent ni lire ni écrire. Quand on en a besoin, on va voir un écrivain public dont c'est le métier de lire et d'écrire pour les autres.

 A la Révolution

Avec la révolution, on comprend que, pour le progrès, tous les enfants doivent recevoir un enseignement : aussi petit à petit on crée de nouvelles écoles. Les classes sont très chargées, il y a un seul maître, mais plusieurs moniteurs, qui sont choisis parmi les élèves. Les écoliers écrivent sur une table recouverte d'une couche de sable où ils tracent des lettres.

  L'école de la République

En 1881, Jules Ferry rend l'école laïque (elle ne dépend plus de l'église ), obligatoire et gratuite. C'est un changement très important comparable à l'interdiction de faire travailler les enfants dans les mines, les usines et les ateliers.

Retour à la page d'accueil